L’Histoire de la Galette des Rois

C’est bientôt l’heure de la fameuse galette des rois ! Attendue par tous, petits et grands, en chaque début d’année, la galette est célébrée lors de l’Epiphanie, fête chrétienne et a des origines anciennes. 

En effet, la galette naît dès l’Antiquité lors des Saturnales, fêtes romaines, afin de faire d’un esclave le roi d’un jour. Celui qui trouvait la fève du gâteau pouvait alors voir tous ses désirs assouvis durant la journée avant de se faire exécuter ou de retrouver sa vie d’esclave. Comme cela se fait encore de nos jours dans certaines familles, la coutume était que le plus jeune se place sous la table et répartisse les parts du gâteau. 

Ensuite au Moyen Âge, la coutume pour celui qui trouvait la fève dans sa part était de payer une tournée à tous les clients présents dans l’auberge où était dégustée la galette. Même si cela peut paraître absurde, il est dit que certains préféraient avaler la fève afin de ne pas dépenser leur argent…

Malgré une tradition perpétuée jusque-là, le Parlement décide en 1711 de proscrire la galette car la farine était trop rare et devait être uniquement utilisée pour la fabrication du pain. Cela n’empêchait pas les boulangers d’envoyer un « gâteau des rois » à leurs clients, et ce malgré différents arrêts. Plus tard, du XVIIe Siècle à 1910, les boulangers offraient une galette des rois à leurs clients mais au bout d’un temps, cette pratique cessa en raison de son coût élevé.

La galette est traditionnellement coupée en autant de parts que de convives, plus une. Cette part revenait au Moyen Age au premier pauvre qui frappait à la porte. La tradition de la galette est, en France, encore largement respectée avec une préférence pour la galette originale malgré les différentes nouveautés. Le principe de laïcité a parfois remis en cause la célébration de la galette à cause de la présence de la fève mais cela n’a pas porté atteinte au succès de la pratique dans l’Hexagone. 

A propos de la fève, celle-ci était d’abord utilisée par les Grecs pour élire les magistrats et les Romains pour élire le maître des Saturnales. A l’origine avec une forme de légume pour représenter la fécondité, la fève devient en porcelaine qu’à partir de 1835, succédant aux fèves en or ou en bronze du Moyen Age. Durant la Révolution française, la fève disparaît de la galette qui devient galette de la liberté ou de l’égalité, pour ne pas élire de roi. 

Alors après cette partie historique, place à la dégustation ! On a tous hâte de déguster une bonne galette entre amis ou en famille (et d’avoir la fève) ! Bon appétit à tous. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *