L’opéra de Reims

L’Opéra de Reims, aussi dénommé le Grand Théâtre de Reims, a ouvert ses portes en 1873 après neuf ans de travaux interrompus par le conflit franco-prussien. L’architecte rémois Alphonse Gosset, qui avait remporté le concours d’architecture avait alors pris en charge le projet. Il a imaginé l’imposant bâtiment dans un style néo-classique. Ce style a d’ailleurs perduré en France durant toute la Renaissance. On le retrouve également à Versailles, au théâtre Montansier par exemple.

A l’époque, l’Italie représentait un véritable modèle pour l’art. Elle prédominait dans les domaines tels que la musique, l’architecture, la peinture… La France collaborait avec de nombreux artistes italiens pour bénéficier de leurs talents sur son territoire.

A l’intérieur de l’Opéra, on retrouve les codes du théâtre à l’italienne, notamment à travers la disposition des sièges en arrondi ou en U. On appelle cette particularité des gradins en fer à cheval. Cette forme était très appréciée dans la vie mondaine car elle permet les jeux de regards entre les spectateurs. Une autre spécificité est la hiérarchisation des places. Tous ne bénéficient pas de la même visibilité selon leurs emplacements. Ils ne sont pas logés à la même enseigne.

Quant à la décoration, elle est marquée par l’influence Art déco. On le remarque facilement sur les ornements intérieurs comme extérieurs.

Durant la première guerre mondiale, le bâtiment a subi les bombardements et seule la façade y a résisté. Plus tard, une reconstruction à l’identique, fidèle à l’originale s’est édifiée.

Au cours du XXe siècle, d’autres artistes ont contribué à faire de l’Opéra ce qu’il est aujourd’hui. En 1929, les ateliers Simon, maître verriers à Reims, ont ajouté leur grain de sel artistique en installant un lustre de plus de 7 mètres de diamètre qui illumine la salle entière.

De nos jours, les plus grands chefs-d’œuvre classiques sont représentés sur cette scène emblématique rémoise. Elle laisse également place à des créations plus modernes. La réputation de son acoustique a aussi permis d’accueillir des opéras contemporains.

L’offre proposée au public se diversifie de plus en plus. L’Opéra ne se contente pas de donner des spectacles. Régulièrement, il organise des ateliers pour les plus petits, mais aussi des conférences pour les grands. Il y en a pour tous les goûts !

Pour en savoir plus (infos, billetterie, visite..) :

PLASSART.Audrey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *