Fête du travail

Aujourd’hui, c’est le 1er mai et c’est un jour férié. Vous ne travaillez pas car c’est la fête du Travail et il est commun d’aller chercher le fameux muguet. Focus sur les origines de cette fête et de cette tradition !  

Les premières fêtes du Travail sont célébrées dès le XVIIIe siècle mais les dates varient : une première fête du Travail est pensée en France en 1793 et est célébrée le 20 janvier puis depuis 1867, une manifestation est célébrée le 5 juin. Mais c’est aux Etats-Unis que Peter J. McGuire propose pour la première fois un « Labor Day » et que plus de 10 000 ouvriers américains manifestent, le 5 septembre 1882.

La traditionnelle fête du Travail célébrée aujourd’hui vient des luttes du mouvement ouvrier pour la journée de 8 heures. Le 1er mai 1886, date du « Moving Day », les syndicats américains démarrent leur manifestation. 340 000 américains sont dans les rues et 3 jours plus tard, les manifestants font exploser une bombe devant les policiers, faisant au total 8 victimes avec les bagarres qui ont suivi.

En 1889 en France, le parti ouvrier mené par Jules Guesde décide de faire du 1er mai une journée de manifestation avec encore une fois l’objectif de faire passer la durée de travail journalière à 8 heures. Ainsi, le 1er mai 1890 représente le fort développement de l’événement partout dans le monde. Mais l’année suivante à Fourmies (59), la police décide de tirer sur les ouvriers, avec un bilan de 9 morts. Les militants s’épinglent alors une églantine écarlate pour se souvenir du sang versé.

A la suite d’une résolution en 1885, les Etats-Unis décident de changer la date du « Labor Day » et passent du 1er mai au premier lundi de septembre.

Pour revenir à la France, un triangle rouge était à l’origine porté à la boutonnière des manifestants avant d’être remplacé par une fleur d’églantine puis en 1907, par le muguet ! Celui-ci fait référence à une coutume de la renaissance où l’on offrait le muguet de mai. Ainsi, depuis le XXème siècle, il est de coutume d’offrir un brin de muguet. Et même si le 1er mai est un jour chômé et férié, les particuliers ou certaines organisations bénéficient d’une tolérance administrative afin de vendre les brins de muguet sans taxes sur la voie publique.

En outre, de nombreuses manifestations syndicales ou intersyndicales ont lieu dans les grandes villes chaque 1er mai et certains partis politiques comme le Front national ou l’UMP essaient de s’approprier cette fête.

Le Monocle espère vous avoir appris des choses et vous souhaite de profiter de votre journée de repos !

Tristan VIVAT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *