Retour sur la journée internationale du Jazz

Ce 30 Avril dernier, marquait le 10e anniversaire de la Journée internationale du Jazz. Le Monocle vous invite à revenir sur les origines de ce style musicale unique mais également à vous interroger sur son influence et son évolution au fil du temps.

« Le Jazz n’est pas qu’une musique, c’est une façon de vivre, une façon d’être et de penser » disait Nina SIMONE. En effet, lorsqu’on regarde de plus près l’histoire de ce style musicale on comprend aisément que son impact dépasse les seules frontières musicales. Créé à la fin du XIXe siècle au sein des communautés afro-américaines, le jazz se caractérise à la fois par des racines musicales multiples (le blues ou encore le ragtime) mais aussi par l’utilisation fréquente de la polyrythmie (superposition de plusieurs rythmes différents), de l’improvisation et du scat (forme de jazz vocal humoristique). C’est un style qui se libère au début des années 1950 (on parle alors de free jazz) et qui se veut énergique, dansant et convivial.

Toutefois, et comme énoncé précédemment, on ne saurait réduire le jazz à sa seule fonction artistique. En effet, il est aussi un style qui libère et qui fait tomber les barrières raciales, politiques et culturelles. Historiquement, le jazz a été un formidable vecteur d’unification entre les peuples. On se rappelle que c’est en partie grâce au jazz que des mouvements sociaux ont pu voir le jour et prendre de l’ampleur. En fait, l’histoire du jazz c’est aussi celle de notre monde depuis plus de deux siècles. Il est un liant historique constant qu’on retrouve aussi bien dans l’histoire de la discrimination raciale que dans celle de l’émancipation des femmes.  

« Le jazz est indéfinissable. Pour comprendre le jazz, vous devez vous fusionner avec son pouls et vous perdre dans ses sons et le laisser inonder votre âme. C’est la forme de musique la plus démocratique : elle a pris les sons, les mouvements et les cadences de toutes les formes de musique de tous les pays où elle a voyagé. » Shankar MAHADEVAN, chanteur et compositeur indien.

C’est pour rendre hommage à ce style musical unique que l’UNESCO a décidé en 2011 de créer la « Journée Internationale du Jazz » avec pour ambition de prolonger les vertus sociales et culturelles de cet art à travers le temps. Cet évènement, pourtant lancé il y a peu, est déjà couronné de succès si bien qu’il est devenu la plus grande célébration annuelle du jazz au monde. Alors que la session 2019 avait été inaugurée à Melbourne en Australie, celle de l’année passée a voulu rendre hommage à tous les grands noms du jazz qui ont tragiquement perdu la vie dans l’épidémie de COVID-19. Toutefois, rien ne saurait stopper la vague festive et musicale qui déferle sur le monde chaque 30 avril depuis maintenant 10 ans, c’est pourquoi l’édition 2021 est maintenue mais dans un format en ligne. Heureusement, le Monocle est là pour vous donner quelques liens utiles si vous désirez vibrer au rythme des saxophones, trompettes, contrebasses et autres trombones derrières vos écrans.

Lien de la chaine YouTube pour vivre ou revivre les éditions précédentes : https://www.youtube.com/channel/UCaHX3BVT-y7sFW-a5ifkpeQ

Monoclement votre.

Lucas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *