Roland Garros

Avec le Tour de France de cyclisme, les Internationaux de France de Tennis représentent un événement sportif marquant de l’année en France. Reculés d’une semaine en raison de la situation sanitaire, le tournoi principal de Roland Garros débutera le 30 mai (24 pour les qualifications). Point sur l’histoire du tournoi et état des lieux des forces en présence.

Succédant en 1925 au Championnat de France créé en 1891, les Internationaux de France de tennis ont lieu à Paris tous les ans depuis 1928. C’est désormais le seul tournoi du Grand Chelem qui se tient sur terre battue et clôt la saison sur cette surface, habituellement après la première semaine du mois de juin.

A l’origine tenu sur les terrains du Stade Français, le stade de Roland Garros se construit après la victoire des Quatre Mousquetaires en Coupe Davis en 1927 et le terrain de la Porte d’Auteuil est cédé par le Stade Français à condition qu’il porte le nom d’un de ses membres : Roland Garros.

Trois de ceux que nous avons appelés les Quatre Mousquetaires, à savoir Cochet, Borotra et Lacoste ont réussi à remporter le prestigieux tournoi français.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, le stade de Roland Garros est pris par les autorités afin de devenir un camp de transit pour les étrangers indésirables. Mais le tournoi reprend dès 1941 pour devenir le « Tournoi de France ». Mais l’histoire officielle du tournoi n’a pas retenu les victoires finales entre 1939 et 1946 dans son décompte.

A la suite de la Guerre, le tournoi de Roland Garros a connu des périodes « nationalisées » avec une période où les Américains dominaient, puis les Australiens durant la décennie 1960 et une hégémonie suédoise après l’ouverture du tournoi à tous les joueurs professionnels étrangers. La joueuse féminine la plus titrée Place d’Auteuil est l’Américaine Chris Evert avec 7 titres tandis que l’Espagnol Rafael Nadal truste la première place avec ses 13 titres !

Cette année, et encore une fois, c’est l’Espagnol Rafael Nadal qui se présente comme le grand favori de cette édition 2021, lui qui a déjà gagné 13 fois le Grand Chelem de la capitale. Face au Majorquin, le numéro un mondial Novak Djokovic apparaît comme un grand concurrent : après sa finale à Rome, il a retrouvé la confiance et fait toujours partie des favoris dans les grands tournois. Concernant la « Next Gen », le Grec Tsitsipas et l’Allemand Zverev semblent être les principaux outsiders avec des titres et matchs intéressants sur terre battue cette saison. Puis évidemment, Dominic Thiem, souvent auteur d’excellentes performances sur cette surface les années précédentes, reste un joueur très dangereux. En ce qui concerne les Français, la saison 2021 est compliquée et aucun tricolore ne semble suffisamment préparé pour faire d’excellents résultats à Paris. Malgré tout, Benoît Paire et Gaël Monfils peuvent nous réserver de belles surprises !

Tristan VIVAT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *